La classe moyenne mondiale s’accroît rapidement : environ 400 000 personnes supplémentaires chaque jour.
Cette population urbaine croissante (68 % vivra dans les villes d’ici 2050) augmentera la demande la nourriture, de l’eau, du logement, des transports et des infrastructures.

Mais cette question a un coût : moins de ressources naturelles, moins de main-d’œuvre qualifiée.

Alors comment les concepteurs et les fabricants fabriquent-ils tout ce dont l’humanité a besoin, tout en minimisant l’impact négatif ? Comment construire en produisant moins de déchets et moins d’émissions de CO2 ? La population mondiale devant atteindre 10 milliards d’habitants d’ici 2050, les populations doivent repenser leur production et consommation.

“Dans l’inévitabilité du plus et la réalité du moins se trouve l’opportunité du meilleur !”

Les outils et les technologies d’automatisation permettant d’aider les individus à relever de nouveaux défis au quotidien.
Ainsi, au lieu de craindre que l’automatisation prenne le dessus sur nos tâches, nous devrions nous concentrer sur les domaines dans lesquels nous pouvons l’utiliser.

En combinant leur imagination avec de nouvelles formes d’automatisation informatique, les individus peuvent concevoir de meilleures choses, les fabriquer plus facilement et rendre le travail agréable et plus significatif.

Pour en savoir plus sur l’avenir de la fabrication, consultez cette infographie .

 

Source : Autodesk Redshift

Autres postes qui peuvent vous intéresser

Qu’est-ce que le BIM ?

Lorsqu’il s’agit de concevoir des gratte-ciel, on demande souvent aux ingénieurs de construire “l’impossible”. La construction du Lakhta...